L’histoire du Canal de Nantes à Brest

Avant de partir à l’aventure, quelques lignes d’histoire : le Canal de Nantes à Brest, projet initié par Napoléon Ier en 1804, avait pour objectif historique de relier Nantes aux deux grands ports de guerre bretons : Brest et Lorient.

Le 1er janvier 1842, après des travaux longs et difficiles, le canal de Nantes à Brest ouvre à la navigation sur toute sa longueur, soit 364 km et 238 écluses. Cette voie d’eau joua un rôle de tout premier ordre pour désenclaver la Bretagne et permettre ainsi son essor économique.

L’appellation « Canal de Nantes à Brest » n’est plus tout à fait exacte aujourd’hui, puisqu’en 1928, un barrage fut construit à Guerlédan interrompant ainsi la navigation en direction de Brest.

Napoléon Ier lance le projet de construction du canal de Nantes à Brest 

Les travaux de construction débutent en 1804 sous l’Empire, pour des raisons stratégiques liées à la reprise des hostilités avec l’Angleterre et le Blocus continental. La supériorité maritime de la flotte anglaise oblige Napoléon Ier à assurer l’approvisionnement des arsenaux de Brest et Lorient par une voie fluviale intérieure reliée à Nantes.

Par ailleurs, il devient nécessaire de contourner la médiocrité du réseau routier breton qui rend difficile les échanges commerciaux (acheminement d’ardoises, de bois, de denrées agricoles…).

Le canal : le plus grand chantier de l’ouest du 19è siècle

En 1804 débutent les travaux du canal de Nantes à Brest. La construction avance lentement, se concentrant aux deux extrémités du canal (l’Erdre et Châteaulin). Il s’agit d’un chantier long et difficile, non seulement d’un point de vue technique mais aussi en raison de problèmes administratifs liés à l’acquisition des terrains et des difficultés rencontrées avec les paysans et les meuniers. Pour le réaliser, une main-d’œuvre abondante est employée : prisonniers de guerre espagnols, soldats déserteurs, bagnards de Brest, paysans, femmes et enfants vont s’échiner des années durant dans ces travaux interminables. Le canal de Nantes à Brest est livré dans son intégralité à la navigation en 1842 : 238 écluses sur 364 kilomètres et 5 départements !

Sa construction permet un certain développement économique de la Bretagne intérieure. Il favorise ainsi les progrès de l’agriculture en facilitant l’acheminement des engrais et en facilitant le transport des produits récoltés par péniche. Houille, ardoise, pierres, poteaux de mine, bois de toutes sortes sont également transportées par voie fluviale.

Le déclin commercial du Canal de Nantes à Brest

Le développement du chemin de fer dès la deuxième partie du 19ème siècle puis l’amélioration du réseau routier marquent déjà le déclin des activités de transport sur le canal.

En 1923, la construction de l’usine hydro-électrique de Guerlédan marque le coup de grâce avec l’impossibilité de relier Nantes à Brest par le canal. Il est officiellement rayé de la nomenclature des voies navigables par décret du 27 juillet 1957.

Le renouveau du canal de Nantes à Brest

Déserté par les mariniers, le canal semblait condamné, mais sa vocation touristique le remet au cœur d’une dynamique économique. Cyclistes, promeneurs, marcheurs, cavaliers, pêcheurs à la ligne repeuplent peu à peu la ligne d’eau et lui donne un nouvel élan.

Articles recommandés !

L'architecture des maisons éclusières du Canal de Nantes à Brest

Aujourd'hui lieux de vie des éclusiers, lieu d'accueil des voyageurs ou lieu de services, les maisons éclusières participent à l'identité si particulière du canal de Nantes à Brest. Découvrez l'histoire architecturale de ces ensembles. Si sa réalisation débute les toutes premières années du XIXe siècle, le canal de Nantes à Brest n’est entièrement terminé qu’au début des années 1840. Sa conception est globale, intégrant des travaux d’hydraulique et de terrassement, des ouvrages d’art, des plateaux éclusiers et des lieux de vies pour le personnel chargé de l’entretien et de la manutention des écluses : les maisons éclusières. Les « plateaux éclusiers » sont des ensembles monumentaux, formés de leurs écluses, de leurs équipements techniques, portes et passerelles, de leurs plateaux de travail enherbés soutenus par des massifs en pierre, de leurs quais et perrés et de leurs maisons éclusières.
Découvrir

Naviguer sur le canal de Nantes à Brest ?

Péniches, canöés, paddles, bateaux de promenade... à vous de choisir !
Découvrir

Découvrez le Canal de Nantes à Brest à vélo

En route pour une balade bucolique à votre rythme en vélo sur le Canal de Nantes à Brest, l'une des meilleures façons de le découvrir !
Découvrir

Offices de Tourisme le long du canal

Nantes Tourisme

9 Rue des États – 44000 NANTES
0 892 464 044

Erdre Canal Forêt

3 pts d'accueil : Sucé-sur-Erdre / Nort-sur-Erdre / Blain
02 51 12 60 74

Entre Brière et Canal

Quai St Clair 44530 Guenrouët
02 40 87 68 09

Pays de Redon Tourisme

Place de la République - 35600 Redon
02 99 71 06 04